mardi 3 août 2010

La Bible


Malheur à qui discute avec celui qui l'a modelé,
vase parmis les vase de terre !
L'argile dit-elle à son potier :"Que fais-tu ?
ton oeuvre n'a pas de mains !"
Malheur à qui dit à un père : "Pourquoi engendres-tu ?"
et à une femme :" Pourquoi mets-tu au monde ?"
Ainsi parle Yahvé,
la Saint d' Israël, son créateur :
On me demande ce qui va se passer pour mes enfants,
au sujet de l'oeuvre de mes mains, on me donne des ordres.
C'est moi qui est fait la terre
et créé l'homme qui l'habite,
c'est moi qui de mes mains ai déployé les cieux,
et qui ai donné des ordres à toute leur armée.
(Isaïe 45,9-12)




Mon fils, n'oublie pas mon enseignement,
et que ton coeur garde mes préceptes,
car ils augmenteront la durée de tes jours,
tes années de vie et ton bien-être.


Que piété et fidélité ne te quittent!
Fixe-les à ton cou,
inscris-les sur la tablette de ton coeur.
Tu trouveras ainsi faveur et réussite
aux regards de Dieu et des hommes.
Repose-toi sur Yahvé de tout ton coeur,
ne t'appuie pas sur ton propre entendement;
en toutes tes démarches, reconnais-le
et il aplanira tes sentiers.
Ne te figure pas être sage,
crains Yahvé et te détourne du mal:
cela sera salutaire à ton corps
et rafraîchissant pour tes os.
Honore Yahvé de tes biens
et des prémices de tout ton revenu;
alors tes greniers regorgeront de blé
et tes cuves déborderont de vin nouveau.

Ne méprise pas, mon fils, la correction de Yahvé,
et ne prends pas mal sa réprimande,
car Yahvé reprend celui qu'il aime,
comme un père le fils qu'il chérit.
(Les proverbes,3)




Yahvé est ma lumière et mon salut,
de qui aurais-je crainte?
Yahvé est le rampart de ma vie,
devant qui tremblerais-je?

Quand s'avancent contre moi les méchants
pour dévorer ma chair,
ce sont eux, mes ennemis, mes oppresseurs,
qui chancellent et succombent.

Qu' une armée vienne camper contre moi,
mon coeur est sans crainte;
qu'une guerre éclate contre moi,
j'ai là ma confiance.

Une chose qu' à Yahvé je demande,
la chose que je cherche,
c'est d' habiter la maison de Yahvé
tous les jours de ma vie,
de savourer la douceur de Yahvé,
de rechercher son palais.

Car il me réserve en sa hutte un abri
au jour de malheur;
il me cache au secret de sa tente,
il m'élève sur le roc.

Maintenant ma tête s'élève
au-dessus des ennemis qui m'entourent,
et je viens de sacrifier en sa tente
des sacrifices d' acclamation.

Je veux chanter, je veux jouer pour Yahvé.

Ecoute Yahvé, mon cri d'appel,
pitié, réponds-moi!
De toi mon coeur a dit:
"Cherche sa face."
C'est ta face, Yahvé, que je cherche,
ne me cache point ta face.

N'écarte pas ton serviteur avec colère;
c'est toi mon secours.

Ne me laisse pas, ne m'abandonne pas,
Dieu de mon salut.
Si mon père et ma mère m'abandonnent,
Yahvé m'accueillera.

Enseigne-moi, Yahvé, ta voie,
conduis-moi sur un chemin de droiture
à cause de ceux qui me guettent;

ne me livre pas à l'appétit de mes oppresseurs:
contre moi se sont dressés de faux témoins
qui soufflent la violence.

Je le crois, je verrai la bonté de Yahvé
sur la terre des vivants.
Espère en Yahvé, prends coeur et prends courage,
espère en Yahvé.
(Les psaumes ,27)





"Si quelqu'un veut venir à ma suite, qu'il se renie lui-même, qu'il se charge de sa croix chaque jour, et qu'il me suive. Qui veut en effet sauver sa vie la perdra, mais qui perdra sa vie à cause de moi, celui-là la sauvera. Que sert donc à l' homme de gagner le monde entier, s'il se perd ou se ruine lui-même? " (Jésus selon Luc 9,23-25)




Notre Père qui est dans les cieux,
que ton Nom soit sanctifié,
que ton Règne vienne,
que ta Volonté soit faite
sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien.
Remets-nous nos dettes
comme nous-mêmes avons remis à nos débiteurs.
Et ne nous soumets pas à la tentation;
mais délivre-nous du Mauvais.





-Voilà pourquoi je vous dis: Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous le vêtirez. La vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement? Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent ni ne recueillent en des greniers, et votre Père céleste les nourrit! Ne valez-vous pas plus qu'eux? Qui d'entre vous d'ailleurs peut, en s'en inquiétant ajouter une seule coudée à la longueur de sa vie? Et du vêtement, pourquoi vous inquiéter? Observez les lis des champs, comme ils poussent: ils ne peinent ni ne filent. Or je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n'a été vêtu comme l'un d'eux.


Que si Dieu habille de la sorte l'herbe des champs, qui est aujourd'hui et demain sera jetée au four, ne fera-t-il pas bien plus pour vous, gens de peu de foi! Ne vous inquétez donc pas en disant: Qu'allons-nous manger? Qu'allons-nous boire? De quoi allons-nous nous vêtir? Ce sont là toutes choses dont les païens sont en quête. Or votre Père céleste sait que vous avez besoin de tout cela. Cherchez dabord son Royaume et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît. Ne vous inquiétez donc pas du lendemain: demani s'inquétera de lui-même. A chaque jour suffit sa peine. (Jésus selon Matthieu 6,25-34)




-Puis je vis un ciel nouveau, une terre nouvelle - car le premier ciel et la première terre on disparu, et de mer, il n'y en a plus. J'entendis alors une voix clamer, du trône: "Voici la demeure de Dieu avec les hommes. Il aura sa demeure avec eux; ils seront sont peuple, et lui Dieu-avec-eux, sera leur Dieu. Il essuiera toute larme de leurs yeux: de mort , il n'y en aura plus; de pleurs, de cris et de peine, il n'y en aura plus, car l'ancien monde s'en est allé."

Alors, Celui qui siège sur le trône déclara :"Voici, je fais l'univers nouveau." Puis il ajouta :"Ecris : Ces paroles sont certaines et vraies." "C'en est fait, me dit-il encore, je suis l'Alpha et l'Oméga, le Principe et la Fin; celui qui a soif, moi je lui donnerai de la source de Vie, gratuitement. Telle sera la part du vainqueur; et je serai son Dieu, et lui sera mon fils.(Apocalypse 21, 1-8)



-"La lampe du corps, c'est l'oeil. Si donc ton oeil est sain, ton corps tout entier sera lumineux. Mais si ton oeil est malade, ton corps tout entier sera ténébreux.
Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, quelles ténèbres!"
(Jésus selon Matthieu 6, 22-23)