vendredi 11 mars 2011

...être soi-même, Un sans second. (José Le Roy)





Quand l'état de veille apparait le matin, il y a un petit moment où nous sommes libres de l'identification avec notre individualité, un moment où le visage de notre ego n'est pas encore venu occulter notre vraie nature.
S'éveiller c'est rester avec cette intuition, c'est se reposer consciemment dans le fond de l'Être pur, qui est plein de lui-même et qui demeure toujours là.

S'éveiller ne donnera jamais plus que ce que nous connaissons chaque nuit dans le sommeil profond.
Et cela suffit : être soi-même, Un sans second.

 (revue 3e Millénaire n° 97)


Lien