mercredi 29 septembre 2010

Tout ce qui est (Tony PARSONS)

-Vous ne pouvez le réaliser. Ce que vous pourriez venir à voir est qu'il n'est personne là pour le réaliser. Il y a simplement vision. En termes pratiques, en termes de voir à travers les yeux, il n'est personne dans cette pièce pour me regarder - il n'y a que vision. Le regard que vous imaginez provenir de vous est en réalitée vision pure et simple. Voyez à partir du rien - qu'il y ait donc simplement un voir. Ce qui est étrange est que c'est tout ce qui est, de toute façon. Tout ce qui se rajoute par dessus est cette idée bizarre que vous êtes là, qu'il y a une personne là.



-Il n'est aucune étape à franchir en direction de ce qui EST déjà. Ce n'est pas là-bas - il n'est qu'unicité. Vous ne pouvez pas progresser vers ce qui est déjà.


-Ce que vous êtes est simplement être,présence,vie.Vous êtes vie,vie se produisant,mais n'arrivant à personne.Être assis sur cette chaise ne vous arrive pas à vous,-être assis là est ce qui arrive et n'arrive à personne.Il n'est qu'ÊTRE.Vous êtes l'ÊTRE même-l'ÊTRE divin.
Et c'est si frappant car où que vous alliez,il y a ÊTRE.Quoique vous fassiez en apparence,il y a ÊTRE.Quoique'en apparence vous ne fassiez pas,il y a ÊTRE.Il y a toujours eu ÊTRE,quoi que vous ayez apparemment fait ou pas fait,quels que soient la bassesse,la folie,l'ignorance ou l'égoïsme où vous imaginez vous trouver.Tous ces traits naissent en ce que vous êtes,qui est ÊTRE.Tout ce qu'il y a est ÊTRE.Et surgissant de cet ÊTRE il y a l'idée que "vous" existez.Il ne sagit que d'une idée,de la simple pensée qu'il y a quelqu'un.



-Au sein de la présence, ce que vous êtes est divin - y compris toutes choses que l'esprit tient pour viles ou névrosées. Ces choses sont divines. Ce que vous êtes, en ce moment même, est parfaitement adéquat...est le jeu divin.

Tout ce qui s'est apparamment passé dans votre vie est absolument et parfaitement approprié. Pas une chose n'aurait pu être différente. C'est ainsi que ce devait être. Si, par exemple, vous livrant à une rétrospective sur votre activité professionnelle, vous vous dites:"J'aurais pu mieux agir avec cette personne." En fait, ce qui convenait à cette personne était exactement cela - pas une autre chose qui aux yeux de l'esprit pourrait sembler meilleure - et correspondait à sa parfaite invitation.
L'invitation est présente et est re-créée à chaque instant. Et lorsqu'il semble que quelqu'un se soit mal conduit envers un autre ou qu'il aurait pu "faire mieux" à son égard, en fait, ce qui s'est passé à ce moment-là était totalement approprié.


"Ne pas être à la hauteur" est une chose avec laquelle nous grandissons; cela fait partie du mélodrame. Nous grandissons, pour la plupart, avec le sentiment de démériter, d'être incapable
d'affronter le monde, de ne pas être à la hauteur et de ne pas soutenir la comparaison avec nos projections de perfection. Notre quotidien est émaillé de toutes ces images de gens qui nous apparaissent meilleurs que nous.


Tout cela est une façon d'éviter la réalité que ce que nous sommes est bien au delà de ce que nous pensons être ou ne pas être. Il n'y a aucune raison pour que qui que ce soit doive être autre que ce qu'il est. Ce que vous êtes est l'Un, l' Absolu, la Présence, l'immaculée conception.




-C'est comme une vague à la surface de l'océan.Vous savez,il y a une vague qui roule à la surface de l'océan:"Voyez,je suis une vague!Je suis totalement séparée,totalement indépendante.Je suis plus grande que la plupart des autres vagues,bien plus importante."C'est exactement ce que nous faisons - fondamentalement,c'est cela qui se passe.Mais en fait,tout ce que c'est, c'est l'océan "vaguant".L'Un,faisant la vague.
Nous sommes l'Un "vaguant",et nous nous prenons pour des "vagueurs"séparés...de très importants"vagueurs"en route pour une plage ensoleillée,au merveilleux sable fin car nous en sommes résolument dignes.Et d'autres gens pensent être des vagues qui vont finir en antarctique tellement ils sont abominables.
Mais en fait,nous sommes simplement l'océan vaguant.Nous sommes l'Un paraissant être.
Et il n'est pas question que cela mène où que ce soit ou ait quoique ce soit à voir avec ce qui était précédemment,car il n'y eut jamais de précédemment.Il n'y a jamais eu un avant et il n'y a pas d'après.Il n'est toujours que ceci.Ce soir,alors que vous mangerez votre dîner,il n'y aura que cela,qui est ceci.



-Cette apparence que nous avons sous les yeux - le monde et nos vies apparentes - ne va nulle part et n' a absolument aucun but ou signification.Il ne fait que sembler être important,avoir un objectif,un sens et être en route pour quelque part.




-Ce dont nous parlons réellement ici est quelque chose d'une simplicité absolue C'est ce qui est,tout de suite,en cet instant même,dans cette pièce.C'est ce que vous êtes.C'est tout ce qui est.Ce que vous êtes est la présence en laquelle ceci émerge.Il y a quelque chose qui voit cela.Quelque chose sait que ce corps-mental est assis ici.

Si vous fermez les yeux,vous pouvez sentir qu'il y a une énergie là que vous pourriez traduire par les mots"J'existe."(Je suis)Ne la définissez pas, ne dites pas:"Ah cette énergie située dans le corps!"Il y a simplement une énergie:"J'existe."Changez cela en "présence"et c'est ce que vous êtes - tranquillité,énergie de la présence...Elle est parfaitement impersonnelle et tranquille,et elle voit ce qui apparaît.C'est quelque chose de très simple et de très immédiat et cela a cheminé avec vous toute votre vie,vous a observé en train de faire ceci ou cela,occupé à checher ceci ou cela...Et dans ce regard même,il y a cette présence - cela qui est déja.




-Il n'est ni but,ni intention,ni dessein,ni sens,ni raison,ni orientation,ni direction,ni parcours ou progression-rien que ceci.Il n'y eut jamais de commencement et il n'y aura jamais de fin.Rien ne s'est jamais produit.Il n'est que l'éternel ceci.



-
Tel que vous êtes,exactement tel que vous êtes assis ici,est expression divine.




-Tout est dénué de sens...et cela reste merveilleux!Aux yeux de personne.C'est la beauté de la chose,être sans but,ni rime,ni raison.Cela ne va nulle part,ne conduit nulle part-c'est unicité pure,c'est tout.C'est ceci.Cela n'a rien à vendre à personne-c'est simplement ce qui est.C'est la liberté totale.




-Il n'est ni vérité, ni mensonge.Il est simplement ceci.






-C'est le silence qui voit les pensées.Le calme n'est pas immobilité de l'esprit.La tranquillité,le calme est ce qui voit qu'il y a des pensées.Vous pourriez dire que tout émane du silence.Le silence est absence et n'a besoin de rien.Les pensées viennent du silence et retourne au silence...ceci est la manifestation de l'unicité.




-Tout ce qui se passe est que lorsque nous sommes de très jeunes enfants,il y a simplement être,sans le savoir d'être.Il y a simplement existence,être.Et puis quelqu'un survient en disant:"Vous êtes Paul"ou"Vous êtes Marie"-"Vous êtes une personne."Ensuite,d'une façon ou d'une autre,l'esprit,-la pensée"je",l'identité,l'idée"je suis une personne"-s'empare de l'énergie d'être et l'identifie en tant que Paul ,Marie ou je ne sais quoi.Elle accapare l'être et lui donne un nom.Les mots commencent,les étiquettes apparaissent et toute cette idée "moi" se met en branle et devient la principale dominante de la vie.

Si vous regardez le monde apparent dans lequel nous vivons aujourd'hui ,tout tourne autour du "moi",tout est centré sur la réussite ou l'échec de la "personne".Nous grandissons dans la croyance et le raffermissement de l'idée qu'il y a "quelqu'un"et que ce quelqu'un vit une vie qui vas durer un nombre donné d'années.Nous sommes embarqués dans un voyage nommé"ma vie",et la chose à faire- nous dit-on -est de faire marcher cette vie.
Tout l'investissement réside en"je suis une personne et je dois réussir ma vie".

Et vous vous retrouvez abreuvé de listes.La première vous pousse à être un bon enfant,celle qui suit à être un bon étudiant...
Ensuite,il y a une liste de conditions requises pour être un bon travailleur,habituellement suivie par celle du bon époux ou du bon compagnon.Certains se tournent vers la religion pour tenter de découvrir ce qui manque à leur vie et là encore on leur présente une liste d'obligations à remplir avant qu'ils ne deviennent dignes ou acceptables.

Il y a autant d'idées sur la façon de s'y prendre pour réussir sa vie qu'il y a d'apparentes personnes au monde.Et il y a beaucoup de niveaux subtils de réussite personnelle-certains apparemment négatifs.Pour certaines personnes,assumer une position de victime peut leur sembler un grand succès!

Nous sommes amené à jouer ce jeu parce que nous pensons vraiment que nous sommes "des gens".Le rôle"je suis une personne"est adoptée.Vous prétendez être cette personne,et prenez ce jeu tellement au sérieux que vous oubliez que vous faites semblent-et la supercherie devient tout.Et beaucoup,beaucoup de vies se vivent ainsi jusqu'à la fin.Et c'est très bien ainsi,c'est parfait,c'est divin,c'est le jeu divin.






-Lorsque nous sommes bébé,fondamentalement,il n'y a qu'unicité,mais sans que se soit réalisé.Il n'y a que paradis,mais il n'y a pas le savoir d'être au paradis.A un certains moment,notre mère nous dit:"Tu es Marie"ou"Paul",et il s'ensuit une chute dans le sentiment qu'il y a là quelqu'un en train de regarder qulque chose d'autre appelé une maman.C'est le premier moment de séparation.
La peur prend racine dans la séparation.La peur-la plus puissante émotion que nous éprouvions- est,à vrai dire,instiguée par le sens de la séparation.La séparation est la racine des apparentes souffrances,pertes attentes et envies.

Tout ce qu'il y a est le rien étant tout.Et en tant que partie de ce tout,apparaît la croyance et l'experience au quotidien d'être un soi séparé-un individu apparent disposant d'une volonté,d'un pouvoir de choix et d'une capacité à agir qui lui serait propres.
Ceci est spécifique à l'homme et est appelé conscience de soi.La plupart des gens prennent cela pour la réalité.
Le chercheur au fils des ans apparents,va raffermissant la notion"moi".Il tente de créer un monde qui est confortable,sécure,prévisible et connu.Au fur et à mesure que se construit ce monde-là,ce"moi" se contracte de plus en plus.A un point ou un autre-à la mort ou avant-ce qui se produit,c'est que ce"moi" contracté explose soudain et est à jamais perdu et dispersé en toutes chose.C'est à ce point qu 'il est vu que tout est "moi".







Tout ce qui est,est ceci ...et cela...

être

l'un apparaissant en tant que deux
rien apparaissant en tant que tout
l'absolu apparaissant en tant que particulier
le vide apparaissant en tant que plein
l'incausé appparaissant en tant que causé
l'unicité apparaissant en tant que séparation
le sujet apparaissant en tant qu'objet
le singulier apparaissant en tant que pluralité
l'impersonnel apparaissant en tant que personnel
l'inconnu apparaissant en tant que connu


C'est le silence se faisant entendre,l'immobilité en mouvement et
ces mots apparaissant en tant qu'orientation vers l'indicible




et cependant rien ne se passe





Tony PARSONS

Lien:http://milajesuis.blogspot.com/2010/08/quoi-que-vous-possediezvous-ditesmon.html