jeudi 4 novembre 2010

"Je" et "Toi" (Une hitoire de Ramana Maharshi)



Bien que Ribhu eût instruit son disciple sur la suprême Vérité de l'Unique Brahman sans second, malgré son érudition et sa compréhension, Nidagha n'avait pas assez développé ses convictions pour adopter et suivre la voie de la connaissance , aussi s'était-il installé dans sa ville natale afin de mener une existence vouée à la seule pratique religieuse.
Mais le Sage aimait son disciple autant que ce dernier vénérait son maître. Malgré son âge avancé, Ribhu se déplaçait en personne afin de lui rendre visite et voir s'il avait transcendé ses pratiques spirituelles.

Parfois, le Sage prenait un déguisement afin d'observer incognito les agissements de Nidagha alors qu'il ne se savait pas surveillé par son maître.
Lors d'une telle occasion, Ribhu, qui avait pris l'habit d'un paysan, trouva Nidagha en train de regarder passer une procession royale avec grand intérêt. Non reconnu par le citadin Nidagha, le villageois Ribhu s'enquit auprès de lui la raison de tout ce vacarme. Il répondit que le roi passait en procession.
-Oh! C'est le roi. Il va passer! Mais où est-il ? s'exclama Ribhu.

-Là, sur l'éléphant, répondit Nidagha

-Tu dis que le roi est sur l'éléphant. Oui, je les vois bien tous deux, dit le villageois, mais lequel est le roi et lequel est l'éléphant ?

-Quoi ! s'exclama Nidagha. Tu vois les deux, n'est-ce pas, mais ne vois-tu pas que l'homme qui est au-dessus est le roi, et l'animal qui est au-dessous est l'éléphant? Où est l'intérêt de parler avec une personne telle que toi ?!

-Je t'en prie, ne sois pas impatient avec un ignorant tel que moi, implora le villageois. Mais tu dis "dessus" et "dessous" qu'est-ce que cela signifie ?

Ne pouvant en supporter davantage, Nidagha s'écria:

-Tu vois bien le roi et l'éléphant - l'un dessus, l'autre dessous ? Cependant tu veux savoir ce que l'on entend par "dessus" et "dessous", s'emporta Nidagha. Si les choses vues et les paroles émises ne te disent rien, seule l'action peut t'apprendre. Courbe-toi et tu sauras tout.

Ainsi fut fait. Nidagha monta sur les épaules et dit:

-Comprends-le maintenant. Je suis dessus - comme le roi -, et tu es dessous - comme l'éléphant. Est-ce suffisamment clair ?

-Non, pas encore, fut la calme réponse du villageois. Tu dis que tu es dessus comme le roi, et que je suis dessous comme l'éléphant. Le "roi", "l'éléphant", "dessus", "dessous", me semblent clair. Mais je t'en prie, dis-moi ce que tu entends par "je" et "toi"?

Soudain confronté au grand problème de définir le "toi "séparé du "je", l'esprit de Nidagha fut éclairé. Immédiatement il abandonna les épaules du maître, sauta à terre, et tomba à ses pieds, l'implorant: -Qui d'autre que mon vénérable maître Ribhu, aurait pu libérer mon esprit de l'emprise mondaine et des phénomènes pour lui révéler l'Être véritable qu'est le Soi ? Oh! Maître tout de compassion, j'implore tes bénédictions!"