samedi 5 mars 2011

Tout arrive en moi ici et maintenant. (Mila)



Soudain, de lui-même, tout apparaît.
Je n’ai rien à faire pour ça. C’est automatique.
Le monde, les formes, arrivent d’eux-mêmes, se succèdent, changent et se transforment en permanence dans cet instant que je suis toujours. Ni hier, ni demain, Maintenant, toujours.

Auparavant, rien n’est connu. J’existe mais je ne le sais pas. Je ne peux le savoir qu’à l’état de veille, en disant : « J’ai bien dormis, je n’ai pas fait de rêves ».
En disant cela, je confirme ma présence pendant le sommeil Profond.
Et, aussi :
« Avant ma naissance, je ne me souviens de rien, il n’y avait rien. » ou bien « Je n’existais pas avant de naître ».
Je sais qu’auparavant, il n’y avait rien (je n’étais pas) et que maintenant il y a quelque chose (je suis).
J’ai constaté qu’il n’y avait rien. Et ce souvenir apparait lui-même ici-maintenant dans la présence que je suis.