samedi 2 avril 2011

Le saint et le sage (Nasr Eddin Hodja)

Nasr Eddin, un jour, est amené à faire un bout de chemin avec un derviche errant.
-Je vois, lui dit le Hodja, que tu as trouvé la voie qui va te conduire au paradis.
-Cela ne m’intéresse pas, lui répond l’autre avec mépris. Je suis complètement détaché de tout, de sorte que je ne pense jamais à moi mais seulement aux autres.
-Dans ce cas, tu es un saint…
-Mais toi, reprend le derviche, où en es-tu toi-même ? Que cherches-tu ?
-Moi, répond Nasr Eddin, ma voie est exactement à l’opposé de la tienne, c’est celle du sage : je suis devenu si impartial que je me regarde comme si j’étais un autre, et c’est pourquoi je ne prends soin que de moi-même. Tiens, je crois que nous progresserons l’un et l’autre dans notre recherche si tu me donnes le gros pain qui gonfle ta besace.


Liens:    1     2     3