samedi 9 avril 2011

Pouvoir prendre du recul (Alain Galatis)


Pour appréhender ce qui est, il est strictement indifférent que nous fassions ceci ou cela, que nous nous trouvions dans tel ou tel endroit, que nous ayons telle ou telle attitude. Il n'y a aucun travail à accomplir sur nous ; nul besoin d'essayer de devenir quoi que ce soit : plus sage, plus gentil, plus intelligent.

Toute la question réside dans le recul que nous pouvons prendre. Nous avons à nous détacher de nous-mêmes afin de nous observer. C'est cette distance - et elle seule - qui offre une vision large et profonde.


Le tourbillon éternel du présent