jeudi 5 mai 2011

Un Présent (Jeff Foster)


La vie n'a pas de centre, car elle n'a pas de circonférence. Elle ne finit, ni ne commence nulle part. C'est une expression spontanée du vivant qui se passe maintenant, maintenant et maintenant, ne laissant aucune trace d'elle-même, ne projetant rien dans le futur, ne cachant rien, se donnant totalement et entièrement et s'épuisant elle-même dans cette expression, sans rien laisser.La vie est un mouvement unique, parfois bruyant, violent, parfois féroce, parfois doux, tendre, léger comme une plume, la vie rugit, parfois elle murmure, mais elle est toujours en mouvement.
C'est tout, et pourtant rien.

Vous voyez toujours ceci pour la dernière fois. Vous n’avez jamais la garantie d’un autre moment. C’est si précieux, si fragile. C’est toujours la dernière fois que vous voyez la chaise, le plafond, le tapis, vos mains, c’est la dernière respiration. Ce n’est qu’arrogance de penser que vous avez un autre jour, un autre instant. Quelle arrogance ! Pourquoi mériterions-nous un autre moment ? La beauté c’est qu’il nous est accordé, sans que nous le méritions. C’est la grâce. Nous ne le méritons pas, mais il nous est donné jusqu’à ce qu’il ne le soit plus.

Mon Dieu, nous avons été des enfants si terribles ! Nous avons fait tant de mauvaises choses dans nos vies, ressenti tant de colères envers les autres, nous avons tant jugé ! Nous ne méritons pas cette grâce, et pourtant, elle nous est donnée, là.

Ce n’est pas mérité, c’est indu. Un Présent qui est donné, malgré nos actes, ce que nous avons accompli ou pas accompli, cru ou pas cru. Nous ne sommes rien et cependant en cet instant tout est donné, tout ce qui est nécessaire. Quelle arrogance d’imaginer que nous méritons plus !

Liens :   1    2    3    4