dimanche 19 juin 2011

Le même endroit qui dit "Je suis". (Selim Aïssel)





Trouve en toi l' endroit qui accepte le réel tel qu'il est. C'est le même endroit qui dit "Je suis". Alors la vie devient réelle. Si tu pense qu'elle ne devrait pas être comme elle est, c'est fini, tu es emprisonné. Penser que tout est exactement comme ce doit être et que maintenant, tu peux le changer, c'est être libre. Une toute petite différence apparemment, mais un monde en réalité : maintenant, les choses sont exactement comme elles doivent être et maintenant, je peux entrer dans le flux de la vie et intervenir. Pour pouvoir faire quelque chose, il suffit d'accepter ce qui est et ce qui a été. Mais si tu refuse quelque chose...

Tu n'es pas responsable, mais tu porte la responsabilité et le poids de tes actes et de tes paroles, et tu devras assumer.
Plus tu es en toi, plus l'autre a de l'espace et plus tu peux être dans une relation saine avec lui.
Tu ne peux vivre le présent que si tu es libéré du passé et tu ne peux créer le futur que si tu es dans le présent.