samedi 10 septembre 2011

Le cauchemar (Anthony de Mello)




Vous devez être prêt à haïr père, mère, et même votre propre vie; vous devez être prêt à vous débarrasser de toutes vos possessions. Comment ? Pas en renonçant à elles ou en vous en débarrassent car on s'attache pour toujours à ce dont on se débarrasse avec trop de violence, mais en les considérant comme le cauchemar qu'elles représentent. Alors, que vous les gardiez ou que vous vous en débarrassiez, elles n'auront plus d'emprise sur vous, ni le pouvoir de vous faire souffrir, et vous sortirez enfin de votre rêve, de vos ténèbres, de votre peur, de votre tristesse.

Efforcez-vous donc de voir ces choses auxquelles vous vous accrochez comme ce qu'elles sont réellement, un cauchemar qui provoque exaltation et plaisir mais également inquiétude, tension, anxiété, peur et tristesse.

Père et mère : cauchemar. Femme et enfants, frères et soeurs : cauchemar. Toutes vos possessions : cauchemar. Votre vie telle qu'elle est en ce moment : cauchemar. Chaque chose à laquelle vous vous accrochez et dont vous êtes convaincu qu'elle vous est indispensable et que votre bonheur en  dépend : cauchemar.
Lorsque vous aurez compris cela, vous haïrez père et mère, femme et enfants, frère et soeurs et même votre propre vie. Et vous vous détacherez si aisément de vos possessions que vous n'aurez plus besoin de vous y accrocher de nouveau et que vous détruirez ainsi leur pouvoir de vous faire souffrir.



"Celui qui ne se libère pas de son père et de sa mère ne pourra devenir mon disciple.
Celui qui ne se libère pas de ses frères et de ses soeurs
et ne porte sa croix, comme je la porte,
il n'est pas digne de moi."

"Celui qui ne haïra pas son père et sa mère,
comme moi,
ne peut pas devenir mon disciple.
Et celui qui n'aimera pas son père et sa mère,
comme moi,
ne pourra pas devenir mon disciple,
car ma mère m'a fait pour mourir,
mais ma mère véritable,
elle, m'a donné la Vie."

"Le jour où vous serez nus
comme des enfants nouveau-nés
qui marchent sur leurs vêtements,
alors vous verrez le Fils du Vivant.
Pour vous, il n'y aura plus de crainte."

(Evangile selon Thomas)

Lien