lundi 6 août 2012

Ni ceci, ni cela







Cela, que la parole n’exprime, et par quoi
elle est exprimée, sache que le Brahman,
c’est Cela, et non ceci qu’on recherche ici-bas.

Cela, qui ne pense pas par le mental, et par
quoi le mental est pensé,
sache que le Brahman, c’est Cela, et non ceci
qu’on recherche ici-bas.

Cela, qui ne voit pas par l’œil, et par quoi
l’on voit les vision de l’œil,
sache que le Brahman, c’est Cela, et non ceci
qu’on recherche ici-bas.

Cela, qui n’entend pas par l’oreille, et par
quoi l’audition est ouïe,
sache que le Brahman, c’est Cela, et non ceci
qu’on cherche ici-bas.

Cela, qui ne respire pas par le souffle, et
par quoi le souffle de vie est mené en ses voies,
sache que le Brahman, c’est Cela, et non ceci
qu’on recherche ici-bas.




KENA UPANISHAD