mercredi 3 octobre 2012

La Grande Fenêtre







Je tiens habituellement pour acquis, au sein de la société, que je suis humain. Je suis heureux et souffre en tant qu'être humain. Mais la société oublie de me dire qu'au cœur de moi-même je ne suis pas humain. Et ce, bien que le scientifique, m'étudiant de plus en plus profondément ne trouve pratiquement que du vide. Et ce, malgré le fait que les grands mystiques affirment qu’€en moi demeure le Dieu Vivant avec tous ses pouvoirs.

Mais si je m'arme de courage et que je regarde pour moi-même, je vois que je ne suis pas à mes yeux, ce que je suis pour la société. Je regarde le monde à travers une Grande Fenêtre. De mon propre point de vue, je ne vois pas à partir de deux yeux, mais à travers un immense Œil Unique dont les bords disparaissent mystérieusement dans - dans quoi justement? Regardez pour vous-même et trouvez les mots qui vous conviennent. Vide? Conscience? Mystère? Un trou sans fond? Une Grande Fenêtre? Quel étonnement dès lors que je m'éveille et réalise à partir de quoi je regarde! Comment une telle évidence a-t-elle pu m'échapper? Quelle est donc cette Fenêtre'? Je me sens comme Alice tombant dans un trou, sauf que je suis ce trou.

Bien sûr, à travers cette Grande Fenêtre, je peux voir un paysage -celui-là même qui s'offre maintenant à mon regard. Par cette Fenêtre, je vois des arbres, la lumière du soleil couchant tombant lentement sur leurs feuilles. Il y a le bourdonnement de mon ordinateur, la sensation d'être assis sur ma chaise, les pensées et émotions qui prennent la forme de ces mots. Ma Fenêtre comprend tous les sens. Quelle Vue!

Il est tout aussi évident que la Vue est imprévisible. Ce que je vais voir, ce dont je vais faire l'expérience peut-être (n'importe quoi). Je peux, bien sûr, avoir une idée générale de ce qui va être vu, mais dans le détail il est presqu'impossible de dire ce qui va se produire au sein de cette Fenêtre. Il se passe en général une foule de choses inattendues. C'est en tout cas ma propre expérience, peut-être la vôtre est-elle différente?

Ce qui nous amène à un autre mystère. Il semble qu'il y ait une multitude de vues à partir de cette unique Grande Fenêtre. J'entends parler d'autres paysages : mes amis me décrivent leurs expériences - à partir de cette même Fenêtre! Comment ce fait-il qu'il y ait plusieurs paysages à partir d'une seule Fenêtre? Je ne sais pas. Je ne sais pas comment l'Un devient Multiple. Bien qu'il n'y est qu'une seule Lumière, il semble qu'il y est beaucoup de lampes.

Il y a encore d'autres mystères et miracles. Si je décide d'imaginer une couleur, celle-ci apparaît. Si je décide de penser au nom d'une planète,'Vénus' ou 'Saturne' surgissent aussitôt. Demandez-moi de me rappeler un souvenir d'enfance - et voilà le jardin de mes parents venu tout droit de ces années passées! Comment est-ce que je fais Ça? Comment faites-vous de telles choses? Du vide apparaît comme par magie - et disparaît, heureusement - une pensée, une image, un souvenir. C'est magique!

Et plus je regarde, plus le mystère et la magie s'épaississent - pour autant que je regarde les choses telles qu'elles se présentent. Je regarde un objet et découvre qu’il est dans le centre de mon champ de vision. Ce pot de fleur est actuellement au centre de mon champ de vision. Ensuite, je tourne la tête et regarde cette lampe. Celle-ci se trouve maintenant au centre de ma Vision. Le pot de fleur est devenu lampe. Magie instantanée!

Soudain le monde des formes et des couleurs disparaît. Puis revient à l'existence. Pfiou! Je suis heureux de pouvoir tout autant créer le monde que le détruire. Je sais- vous allez dire que je n'ai fait que fermer et ouvrir les yeux. Et c'est bien sûr, ce que vous avez vu. Mais mon expérience est différente. J'ai un pouvoir secret - un pouvoir, qu’€en fait, tout le monde possède : je peux détruire et créer le monde à volonté. Et sans faire de mal à personne!

Si je tourne le dos vous disparaissez dans ce trou que je suis. Je me retourne et vous réapparaissez. Si je tiens un doigt tendu devant moi, je le rends tantôt transparent, tantôt solide. J'arrête les oiseaux en plein vol, fait tourner le monde en tout sens, me transforme en quelque forme qui se trouve devant moi, bondit jusqu'à l'horizon autant de fois que je le souhaite et même jusqu'à l'étoile la plus lointaine, je fais se rétrécir et s'agrandir les encadrements de porte. Mes secrets et pouvoirs sont infinis.

Et donc, j'appelle mon ami au téléphone pour lui parler de ceci. Je place mon téléphone dans le Vide - je vous assure, la moitié de celui-ci a disparu, comme dissous dans un bain acide - et j'entends la voix de mon ami. Il me dit que son téléphone est lui aussi connecté à ce Vide Central, à cette Conscience Centrale, bien qu'il ait une vue du dehors sensiblement différente de la mienne. Et nous entendons nos deux voix s'exprimant au sein de ce Silence et décrivant la vue qui s'offre à nous à partir de celui-ci. Dirigeants du monde, éveillez-vous! Au début de vos entretiens téléphoniques, éveillez-vous à votre véritable nature. Ensuite seulement, négociez, je vous en conjure - à partir de votre identité commune.

La lumière sur les feuilles a disparu. Ce qui se manifeste dans la Grande Fenêtre change constamment. Je note mes réactions. Parfois j'accueille ce qui se trouve dans cette Grande Fenêtre. Parfois j'y suis réticent. Parfois je m'en désintéresse. La souffrance survient lorsque je résiste à ce qui se présente. Qui résiste? Quelle que soit la réponse elle émerge au sein de cette Grande Fenêtre, puis disparaît. Mais la Grande Fenêtre demeure silencieuse, totalement au-delà du changement, de toute description et compréhension.

 
 Richard Lang   (Headless way)
 
 
 
 
Citations :

Je vois ce que vous aussi vous pourriez voir, ici et maintenant, si ce n'était que votre attention est mal focalisée. Vous ne donnez jamais aucune attention à vous-même.


Si vous avez besoin de temps pour réussir, votre but ne peut être que faux. Le Réel est toujours avec vous. Il n'est pas nécessaire d'attendre pour être ce que vous êtes.


Quand vous comprendrez que noms et formes sont des coquilles creuses sans le moindre contenu, et que le réel n'a ni nom, ni forme, qu'il est pure énergie de vie et lumière de conscience, vous serez en paix, plongez dans le profond silence de la réalité.

 
NISAGARDATTA MAHARAJ

 

 

En fait, contrairement à ce que racontent tant de leurs disciples et interprètes, tous les Sages ont dit, soit clairement soit implicitement, que cette Vision essentielle n'est pas quelque chose atteindre, mais une réalité à laquelle il faut s'éveiller, se soumettre, cesser de s'opposer.


Je suis objectivement humain, et subjectivement divin.


Voyez-vous ce que vous voyez, ou voyez-vous ce qu'on vous dit de voir ? L'origine du monde est au centre de vous-même.


Quittez votre état périphérique de troisième personne et rentrez Chez Vous, au Centre, et vous retrouverez votre nature de Première personne. Laissez la petite personne mortelle là-bas, dans le miroir et revenez vers le Je immortel, Ici, devant le miroir. Soyez l'éternel Moi que vous êtes déjà.

 

Ne réfléchissez pas, voyez simplement ! C'est plus pratique de vivre à partir de la vérité qu'à partir d'une fiction.


Au sens le plus réel et au niveau le plus élevé, vous êtes la Conscience Indivisible, le Je suis, la Première Personne du Singulier qui est absolument Seule .

 

Je vois, en ce moment même, que cette vacuité ici est, plutôt que contient, ces formes et ces couleurs, cette page et ces mains.

 
Le changement consiste à savoir que j'ai toujours été ici .  

 
Je ne pense pas l'infini, je le vois.  

 
DOUGLAS EDISON HARDING

 

 
Observe les choses telles qu'elles sont et n'écoute pas les autres.
HUANG PO

 

De toute éternité, le sage ne voit et n'entend pas plus que ce qu'entend et voit le nourrisson.
LAO TSEU

 
Les ignorants rejettent ce qu'ils voient, non ce qu'ils pensent ; les sages rejettent ce qu'ils pensent, non ce qu'ils voient.
HUANG PO


Tout homme est illuminé par l'Esprit Originel. Certains le voient, d'autres l'ignorent.
C'est seulement toute la différence entre eux .

Le Vieux TCHENG