jeudi 4 octobre 2012

La tranquillité 6

 
 

Il nous vient un éclairage nouveau au moment où on se rend compte que toutes les pratiques et les techniques sont généralement des tactiques pour en arriver à ne plus sentir ce qui est là. Car que sentons-nous ? La misère, le mal-être. Et nous voulons retirer ça. Pourquoi ? Parce que de toute évidence nous ne sommes pas cela.C’est la joie qui est le critère universel de tout ce que nous faisons, disons ou pensons. C’est par référence à cette joie indélébile en nous que nous voyons que nous ne vivons pas ça. Nous voulons alors faire quelque chose. Mais plus nous nous enfonçons dans une tactique pour ne plus sentir, plus nous nous éloignons de ce que nous cherchons. Le seul dénouement possible est justement de sentir et d’arrêter de vouloir ne plus sentir. C’est le sens même de la démarche traditionnelle, si on peut utiliser ce mot, qui s’oriente vers le pur ressenti. Jean Klein a eu un choc, dit-on, au moment ou il a réalisé qu’ il n’y a rien à faire.  C’est un choc extrêmement difficile à accepter pour le cerveau, car celui-ci est toujours en train de vouloir faire quelque chose. Nous ne pouvons sortir délibérément de ce fonctionnement. Le constat qui consiste à voir que nous fonctionnons de  façon automatique ne vient pas d’une pratique. Il vient « comme ça »…de lui-même.

Source
 

"Qui s’est jamais défait de la lourdeur en suivant
une voie spirituelle ? Personne ! Quand allons-nous
sortir du coma et comprendre que toute discipline spirituelle est une prison et devient même LA prison ? Ce qui nous restreint et nous empêche encore de vivre dans l’immensité est une confusion; or, la confusion ne peut être levée que par une prise de conscience, non par une activité. Une prise de conscience bouleversante. Ce n’est pas un simple slogan : il n’y a littéralement rien à faire ! Quand allons-nous commencer à être bons envers nous-mêmes et en finir avec toute forme de torture ? La joie précède tout mouvement ; cela compris, on n’attend plus rien des situations de la vie et l’action devient une célébration étonnée.
Après avoir tout essayé, il apparaît clairement que dans la vie de tous les jours la puissance se libère en nous par l’écoute joyeuse."

 
 Jean Bouchart d'Orval



Ne discernant pas le sens profond, vous travaillez en vain à pacifier votre esprit.

Seng Ts'an, dans le Hsin Hsin Ming (Écrit d'un coeur confiant).


Source

Lire Plus