samedi 23 février 2013

Le cheminement qui ne mène nulle part (Déjà arrivé(e) 2 )


"On pourrait dire que, pour atteindre l'éveil, il n'y a rien à faire. Rien d'autre à faire que ce que je fais, que ce qui se fait. Aucune œuvre qui ne conduise à la Grâce. Et aucune qui n'en éloigne : pas de commune mesure entre ces deux-là.
Cela signifie-t-il que tout est permis ? Tout ce que je me permets est permis : juste écouter ce que le Ciel m'inspire.
Il n'y a donc pas d'enseignement. Juste des paroles, que l'on échange entre voyageurs. Juste un chemin, qu'il nous arrive de parcourir ensemble – une spirale, un labyrinthe, une ligne droite, c'est selon... – chemin sans but, cheminement qui ne mène nulle part. Et pourtant, l'insouciant cheminement nous établit d'emblée au cœur de la Terre Promise. Aucune commune mesure entre les œuvres et la Grâce, et pourtant celle-ci illumine chaque œuvre. "Il n'y a aucun chemin de l'homme jusqu'à Dieu, disait le calife Abû Bakr as-Siddîq ; innombrables, par contre, les chemins menant de Dieu aux hommes"...

Cesser de marcher vers le but

pour l'atteindre.

Ne pas cesser de marcher

pour s'y installer...

Même sur le plus singulier, le plus éloigné de la source, en chaque point de chaque chemin, depuis toujours, nous sommes déjà arrivés. Bonne route donc, infatigables voyageurs ! "
 
 
Viator
 
 
Lire plus ici et